Blog initiation à la plongée sous marine en piscine
Cet été, le club de plongée du CE d'HP (c'est ici) a organisé des séances d'initiation et proposé un baptême de plongée en piscine. Mon mari nous y a inscrits d'office tous les 5. Faut voir la tête de la SoSo !! Car que les choses soient bien claires, je déteste la piscine : l'eau ça mouille (ben oui !) et c'est froid (sauf là où les gamins pissent dedans). Seule exception qui a grâce à mes yeux, le complexe du Monêtier-Les-Bains dont je vous avais déjà parlé ici (mais là franchement, on n'est plus du tout sur le même registre !) 

... Ok, j'accepte de faire trempette (pas vaiment le choix de toute façon)... Mais à condition de laisser le moins possible de mm2 de peau découverte. Ce n'est pas que je vire extrémiste religieuse, juste que je suis un micro-poil frileuse. Et on a beau être début août, ça caille en cette toute fin de journée. T-shirt spécial + combinaison longue retrouvée au fin fond d'une malle. En fait, pas besoin de s'acharner sur un hypothétique côté sexy, la suite prouvera que côté glamour c'est mort à tous les niveaux !

Blog initiation à la plongée sous marine en piscine bapteme sur l'eau

Avant de sauter dans l'eau, un des instructeurs passe en revue et nous explique tout le matos. L'idée est de se transformer en un mixe de tortue, de mouche et de canard :

La tortue porte sa carapace sur le dos...
Une bouteille d'air sous pression est glissée et fixée sur un gilet que l'on porte sur le dos. Elle est reliée par un tuyau au détendeur qui se place dans la bouche pour respirer. Et elle est aussi connectée au gilet qui peut se gonfler ou se dégonfler à volonté en titillant un embout.

La mouche a des gros yeux...
Histoire d'y voir quelque chose sous l'eau, le masque est indispensable. En prime il emprisonne le nez. Pour savoir si la taille correspond, il existe une astuce : après l'avoir simplement appliqué sur le visage, on inspire par le nez : le masque doit faire ventouse et tenir tout seul. Différence inévitable de t° entre le visage et l'eau, pour éviter la formation de buée on crachouille sur la vitre intérieure et on étale généreusement sa salive. Hummm !

Le canard barbotte à l'aide de ses pieds palmés...
Et pour terminer, la touche finale de cette tenue oh combien affriolante, les palmes. Attention, il y a une pointure à respecter. Mon petit 36 ne pose pas de problème, plus dur pour le 46 de mon homme qui se contentera d'une taille au dessous !

Et maintenant, ya-plu-ka. Allez, à l'eau ! :


Initiation à la plongée sous marine en piscine -... par testsdesophie

Juste avant de se jeter à la baille, il faut gonfler le gilet pour qu'il flotte et on le balance dans la piscine. Une fois dans l'eau (parce qu'à un moment il faut bien y aller nous aussi, brrrrr), contorsions en prévisions. Il faut s'assoir presque dessus, puis on passe les bras et on se retrouve presque allongé, et on finit de l'installer en fermant les sangles sur l'avant. L'instructeur a pitié de mon côté pataud et m'aide à le placer correctement.

Blog initiation à la plongée sous marine en piscine bapteme sous l'eau

Avec le détendeur dans la bouche on peut inspirer et expirer le plus normalement possible. Et cela, sans faire aucun effort particulier, que ce soit en surface ou au fond. Le bidule contient un mécanisme qui fait qu'on respire l'air qu'on a l'habitude de respirer. Ca se place comme un tuba, les dents autour de la partie évasée au bout. C'est parfaitement étanche, heureusement ! Dans la bouteille, 90 bar = 4 ou 5 h sous l'eau pour les plus courageux. Y'a de la marge donc, je devrais tenir max 10 min top chrono me connaissant. Je suis un peu claustro à la base.

Au fond de la piscine, on risque de sentir une gêne au niveau des oreilles. Ce n'est pas hyper agréable. La méthode pour y remédier : pincer le nez et souffler sans ouvrir la bouche. Pas fort. Et ça fait pop ! "Toute la crasse sortira, hahaha !" comme dit mon ado. Il faut penser à faire la manip' en descendant. Le masque épouse la forme du nez pour le pincer entre 2 doigts.

En appuyant sur l'embout du gilet qui permet de le gonfler ou le dégonfler, on gère comme des grands la quantité d'air à l'intérieur. Quand il est bourré d'air, il flotte donc on reste en surface. On en enlève pour descendre tout doucement. Pour s'arrêter de descendre, on remet un peu d'air. Possibilité aussi de faire une purge rapide en tirant frénétiquement sur un petit lien. Dit comme cela, ça a l'air simple. Sauf que mes pieds veulent absolument être plus haut que ma tête, impossible de me tenir verticalement ou de réussir l'exo de s'assoir au fond de la piscine !

Comme un poisson dans l'eau (genre, je choisis le bon extrait pour faire croire que je maîtrise à fond le truc) :


Initiation à la plongée sous marine en piscine -... par testsdesophie

Bien évidemment, toute conversation normale est impossible (dur pour les bavardes !) Pour dire si tout baigne (jeu de mot, héhé !) ou si panique à bord, il faut jouer au mime Marceau avec un langage des signes très codé (voir le bonus en bas de cette bafouille).

Blog initiation à la plongée sous marine en piscine diplôme bapteme

Après l'effort, le réconfort ! La plongée, ça creuse, alors l'apéro est le bienvenu. Et puis un (ou deux...) Mojito ça réchauffe ! Et comme nous avons tout bien fait comme il faut, nous repartons chacun avec un beau diplôme. Rhôôô, trop fière la SoSo !

----------

Bonus n°1

Être sous l'eau n'empêche pas de faire causette...

langage des signes plongée sous-marine

----------

Bonus n°2

Un peu d'humour avec le caricaturiste Champôl :

caricaturiste champôl plongée sous-marine humour