blog_pannel_conso

Il y a quelques mois, j'ai adhéré au panel de consommateurs Ipsos Access. Fastoche : une inscription sur le site web, répondre régulièrement à des enquêtes sur divers produits et/ou habitudes d'achats (réception par e-mail du lien vers les questionnaires), et bons d'achat en compensation. J'ai déjà obtenu ainsi 3 chèques-cadeaux multi-enseignes de 10 euros chacun, pour finalement un investissement en temps et énergie relativement minime. Cool, non ?

Et voilà-t-y pas que je reçois il y a peu un courrier me proposant de rejoindre 
le Kantar Worldpanel, un panel de consommateurs de style complètement différent. En même temps, cet organisme avait joint son catalogue des récompenses, et franchement ce n'est pas de la gnognotte. Du coup j'ai accepté de donner quelques infos pour que notre famille soit classée dans les cases de leur schmilblick. Et elle fait partie maintenant des "20 000 familles sélectionnées pour représenter tous les foyers vivant en France".  Quel honneur ! Et j'ai donc reçu un colis contenant un classeur bourré de fiches et un petit appareil électronique.

Pour faire mon job de panéliste, je dois utiliser le Miniscan. Il se place au repos sur un petit socle, lui même relié au réseau électrique et à la ligne téléphonique de ma baraque. Comme je ne suis pas du genre ultra-patiente (et surtout, très honnêtement, ne serait-ce que lire la 1ère ligne de la 1ère fiche d'explication de la manip' ça me gavait royal...), j'ai immédiatement délégué à mon homme la phase d'installation du bidule. Le but du jeu est d'utiliser ce joujou pour enregistrer les achats de la famille et les transmettre à l'organisme. Les domaines ciblés ? L'alimentaire sauf quelques exceptions, et coiffeur-parfum-maquillage (j'ai échappé aux achats pour chiens et chats car je n'en ai pas... Claire et Nicolas, c'est maintenant définitivement trop tard pour essayer de me refourguer une fois de plus votre portée de chatons !)

Plutôt du genre bavard par petit écran interposé, le Miniscan me demande à chaque fois que je le prends en main  si quelqu'un a fait des courses, et si oui qui-où-quoi-prix. Mais sympa, il a en mémoire déjà pas mal d'infos (magasins habituels par ex) grâce au questionnaire que j'avais fourni. Et histoire de mâcher le boulot encore un peu plus, il suffit de le pointer vers le code-barres des produits  et de cliquer pour que ces derniers soient reconnus. Mais quand il n'y a pas de code-barres ? C'est là qu'interviennent les autres fiches du classeur où sont listés avec un code-barres tous les produits de ce type, genre foie gras à la coupe ou brush chez le coiffeur (pas bête, car je vois mal le coiffeur me scotcher une étiquettes à scanner sur les cheveux pour que je puisse valider sa prestation !) Ensuite, il suffit de reposer le Miniscan sur son socle et les infos sont transmises automatiquement, magique.

Au final, c'est donc assez facile. Sauf bien sur si une nouille, qui n'a pas lu la notice ni les instructions avant de commencer, s'acharne à vouloir enregistrer une paire de godasses... alors que les chaussures ne font pas partie des objets à répertorier (toute ressemblance avec etc etc etc, ben si en fait, oups !) Sinon, c'est évident que cela prend plus de temps pour une famille nombreuse goûlue que pour une célibataire au régime eau-feuilles de salade à tous les repas. Mais que ne ferait-on pas pour recevoir des bÔôô cadÔôô !

----------

Bonus n°1

Tout tout tout, vous saurez tout sur le code-barres en lisant le livre Code à barres de Pierre Georget (Berg International).

codebarres_livre"Une formidable aventure humaine. C'est ce que cache une invention qui fait partie de notre univers quotidien depuis déjà 30 ans : le code à barres. Créé en 1949, resté dans l'ombre le temps que le rayon laser et le microprocesseur lui permettent d'être déployé, il voit d'abord le jour aux Etats-Unis avant d'arriver en Europe au début des années 80 puis de gagner le reste du monde...(...)"

A découvrir sans modération !

 ----------

Bonus n°2

zebreQuelques codes-barres qui sortent de l'ordinaire : des codes-barres japonais (pour en savoir plus c'est ), un code-barres "zèbre", "consumer" et un autre "fleurs" (copiés depuis - pour ceux qui aiment les chiffres ça vaut le coup de se pencher sur l'article ! - et ici et ), et un extrait des codes-barres au dos des livres de Claude Ponti (auteur et illustrateur pour enfants à absolument découvrir ici)

codes_barres_parodie

------

Et les cadeaux promis ?

J'édite ce message juin 2012 pour vous donner des nouvelles !...

cadeau kantar world pannel test
Alors comment ça fonctionne (pour recevoir des cadeaux, pas pour mon vélo d'appart' top génial de la mort qui tue avec sélection de force, mesure du temps, du pouls, et tout et tout !)...

Avec son n° de panéliste Kantar, il faut s'inscrire sur le site Tous Nos Cadeaux (le bien nommé !). Ensuite, il suffit de choisir un ou plusieurs cadeaux selon le nombre de points dont on dispose. Pour donner un ordre d'idée, en presque 2 ans, j'en avais accumulé environ 16 500 (pour les scans, mais aussi pour des enquêtes ponctuelles à répondre par courrier ou sur le net - enquêtes fastoches : faut juste cliquer dans des cases pour dire ok ça me correspond).

Maison / Loisirs / Don Unicef / Enfants / Sorties / Chèque kdo / Plaisir / Lecture, de 500  à 26 500 points, il y en a pour tous les goûts et tous les points de sa cagnotte. Que des objets de marque qui tiennent la route (Seb, Nitendo, Samsonite, Vilac, etc.), des loisirs sympas (Dysneyland, cours de cuisine Ducasse, WE escapade, etc.). Pour les indécis des chèques cadeau de 15 euros (Ticket Horizon, Mycado carte 100% web). Il est aussi possible de faire un don à L'UNICEF (500 tablettes de purification de l'eau, Kit d'eau familial de base,etc.)

cadeau kantar world pannel test 2

Et comme sur n'importe quel site web marchand, on sélectionne le ou les bidules pour les mettre dans son "panier" et on passe commande. Pas de frais d'envoi ou autres à régler.

Et bien sûr, tant qu'on fait partie du panel, on continue à accumuler des points et on peut recommander de nouveaux cadeaux !

----------

Ok, ok, okayyyyyy, mais comment on s'inscrit ?

... me demande-t-on...

A l'époque, il me semble que j'avais répondu à un courrier reçu par voie postale. Et quand j'ai écrit mon article, je n'ai pas fait gaffe qu'il n'était pas possible de s'inscrire via le site web de Kantar ! Je viens d'apeller le standard, et j'ai la réponse :

En fait c'est comme pour commander les cadeaux, il y a un site spécifique, Devenir Panéliste, sur lequel il faut s'inscrire.

kantar devenir panéliste

Mais le plus simple est encore d'appeler directement le n° gratuit : 0800278091. Car le site n'a pas forcément besoin de tout le monde, alors que par téléphone l'inscription se fait de suite (merci qui pour l'info ? merci SoSo !)