vendredi 2 juillet 2010

J'ai testé... Un mythe s'effrite : des devoirs de vacances qui peuvent être sympas, si si !

Il y a 77 ans en 1933, l'éditeur Magnard publiait le tout premier cahier de devoirs de vacances. Pour des raisons purement mercantiles, cet homme inconscient (ou bien carrément sadique) lançait cette année là un rouleau compresseur qui allait traumatiser et gâcher les vacances de plusieurs générations de gamins (et ce n'est pas près de s'arrêter !) Il n'est pas le seul fautif : 4,5 millions de cahiers se vendent chaque année, c'est donc un nombre non négligeable de parents qui se rendent ouvertement complices de ce trafic. Même si... [Lire la suite]