Avec la fin du monde toute proche (on peut même dire qu'on y est puisque c'est demain - ami lecteur grouille toi de lire ce test car dans quelques heures il s'autodétruira en même temps que la planète entière), les gens se laissent aller à diverses confidences. Car puisqu'on doit tous y passer, autant soulager sa conscience et jouer franc-jeu.

... Et bien c'est un peu ce que je vais faire ici, oui, sur ce blog tout ce qu'il y a de plus public. Au risque de décevoir mon plus grand fan breton (je ne le connais pas mais quelqu'un m'a dit que) et Bob, je me lance. J'avoue donc aujourd'hui que chaque nuit du 15 septembre au 15 mai depuis de nombreuses années, je ne suis pas la pin-up glamour, regard de braise/nuisette affriolante, que vous imaginiez. Ben non (avertissement, l'image qui suit peut fortement choquer tout homme de 16 à 99 ans normalement constitué) :

frileuse
Regard de glace et cocon bibendum, c'est pas joli-joli. Mais ça c'était avant...

Car, autre effet collatéral d'une fin du monde annoncée, tout le monde se lâche et les barrières tombent. Pensez donc que des maris osent offrir à leur épouse des "trucs de grand-mère" pour leur anniv', avec message plus que subliminal transpirant par toutes leurs pores ! Comme qui dirait une opération de la dernière chance. Et voilà comment je me suis retrouvée à tester le chauffe-matelas thermique Beurer UB 66 XXL, plus précieux que 1000 diamants pour les frileuses :

blog sur matelas chauffe lit électrique test

Beurer est une boite spécialisée dans le bien-être. Et elle propose une gamme de chauffe-matelas thermiques.

chauffe matelas thermique beurer UB66XXL Pour le modèle que j'ai reçu :
Molleton double face suffisamment fin pour se faire oublier. Lavable en machine à 30 °C. 2 interrupteurs, un de chaque côté, pour chauffer de façon indépendante les 2 zones, avec 3 forces de chauffe. Seulement 60 watts de chaque côté, ça ne dépense pas plus d'électricité que la lampe de chevet. Avec protection contre la surchauffe pour éviter de se faire griller la couenne. Bref, je n'y connais pas grand-chose côté technologie, mais présenté comme cela ça a l'air de tenir la route.

Le principe est très-ultra-archi simple. Il suffit de poser directement le bidule sur son matelas/sous le drap housse, et il chauffe lorsqu'on met en route l'interrupteur :


Installation et fonctionnement du... par testsdesophie

Plus facile d'installation et d'emploi, y'a pas !

Le chauffage est relativement rapide, mais il faut penser à allumer l'interrupteur un peu avant d'aller se coucher tout de même. Ben oui, il ne lit pas encore dans nos pensées. Chez nous, monsieur étant plutôt du genre à vouloir éteindre le radiateur la nuit, et madame à le mettre au max, nous avons donc le modèle avec 2 zones droite-gauche séparées. Mais il existe aussi celui avec les 2 zones pieds/corps. Sinon, certains modèles s'éteignent automatiquement au bout d'un temps défini (c'est pas idiot). 

Replié il ne prend pas beaucoup de place. C'est comme pour la pub avec le mec qui apporte son camembert lorsqu'il est invité chez ses amis : le chauffe-matelas est transportable lorsqu'on dort ailleurs que chez soi, hé hé. Et comme je suis devenue accro dès la 1ère utilisation, ça c'est un point plus que positif !

-----------

Une autre solution ?

couettabra couette et housse de couette avec des bras Sinon, il y a aussi la Couettabra (la couette + sa housse, à manches longues). "On se sert de la couettabra en se couchant avant de dormir pour lire, jouer, faire des mots croisés, travailler, tricoter, écrire sur son ordinateur...". Pour récupérer un peu de glamour quand on est frileux, cela ne me semble pas être la solution idéale.

couettabra couette et housse de couette avec des bras guitare Mais si on creuse un peu, on se rend compte qu'en fait si c'est possible. Rien n'empêche en effet de faire sa grille de Sudoku ou de point de croix tout nu. Emoustillant, non ? "Avec la couettabra, on peut être dénudé-e-s et garder tout son sex-appeal. Au moment de dormir, on retire simplement ses bras des manches pour passer la nuit comme sous une couette normale, s’adonner aux câlins comme d’ordinaire ou comme d’extraordinaire, chacun est libre !" Nous voilà rassurés... Mais je n'ai pas testé !

----------

Pôv' gamins !

Il n'y a pas que les maris qui pestent contre la frilosité de leur chère et tendre. Les gamins en subissent aussi les conséquences. Yaka demander à mon n°2 sur 3 ce qu'il en pense, lui que j'intercepte chaque matin frisquet pour lui en rajouter une épaisseur (mais c'est tout de même un cas : il ne voit pas où est le problème de partir au collège en t-shirt manches courtes par -1°C sous la neige).

isabelle magendie izbl maman frileuse les enfants paient aussi

Illustration tellement vraie extraite du blog Ne dîtes rien à ma mère d'IZBL. Isabelle Magendie-Malo tient aussi son Journal d'une fouineuse, d'un autre genre (bricolages à base de papier) mais tout autant sympa.