blog j'ai débranché un an sans internet thierry crouzet

Mon père occupait un poste de directeur informatique dans une boite d'assurance, et, toute petiote, je dessinais sur les cartes perforées et les km de papier listing usagés qu'il rapportait à la maison. Ado, je me suis acharnée sur le joystick du MO5 familial pour faire sortir un petit singe d'un labyrinthe. Ma thèse de pharma, c'est sur un MAC que je l'ai saisie. Étonnamment, j'ai complètement zappé le Minitel. Mais à la fin des années 90, j'ai plongé dans Internet pour ne plus jamais en ressortir. Mon mari travaille chez Hewlett-Packard, c'est bien pratique d'avoir sa hotline sur pattes et du bon matos à disposition, hé hé ! Et comme je bosse pour une boutique en ligne, je suis forcément connectée même au boulot.

Amis nostalgiques de la chose informatique que ce paragraphe de mise en bouche vous fait saliver, un petit tour sur mon article J'ai testé... Des collectionneurs d'ordinateurs : la visite du "musée d'ordinosaures" de l'association ACONIT s'impose.

Une quinzaine d'année après mes 1ers pas sur le net, le constat est sans appel : que ce soit pour un usage professionnel ou personnel, le web fait partie intégrante de ma vie. Est-ce une bonne chose ? Une mauvaise ? Un mélange des 2 ? Difficile d'évaluer où se place son curseur perso sur la balance avantages versus dépendance. Les tests pour en juger pullulent sur le net, l'Internet Stress Scale (ou Test D'Orman) semble tenir la route. Jouez le jeu amis lecteurs, n'ayez crainte et soyez honnêtes, ça ne mord pas ! (c'est juste potentiellement un micro-poil culpabilisant) :

Internet Stress Scale Test d'Orman dépendance internet web

Si le résultat de votre test ressemble à peu près à ceci...

Blog accro web internet parodie humour

... Il est alors plus que temps de lire le bouquin J'ai débranché de Thierry Crouzet (fayard) et/ou de rigoler avec la BD Un an sans internet de Ced (makaka éditions) !

Un an sans internet
Journal d'une expérience
Ced
(makaka éditions)

 livre un an sans internet BD ced

Trop speedé par le rythme effréné d'internet et pas encore prêt à prendre le temps de lire un texte avec des chapitres et paragraphes (voir même sans illustrations, oui, ça existe dans la vraie vie !) ? Pas de panique, Ced a pensé à vous (son blog CedUniverse, c'est ) ! Le format de son bouquin fait penser à celui d'un roman, pas moins de 143 pages, mais à l'intérieur on y découvre une BD super sympa !

ced blog livre un an sans internet annonce facebook parodieCed est un p'tit gars à qui on propose un deal plutôt cool : il a été sélectionné pour passer une année sans toucher Internet et raconter ce test en BD, en échange d'un salaire et d'une carte de crédit à usage illimité pour toutes ses dépenses. Naaannn, sérieux ? Il y a des gens prêt à payer quelqu'un pour ne rien faire ? Trop fastoche !... L'expérience commence dès le lendemain...

... Et voilà le résultat. Le pôv' Ced passe par toutes les émotions, les hallucinations, les situations surréalistes. Il apparaît rapidement que l'aventure est complètement imaginaire. Enfin, je n'en sais rien en fait, mais cela m'étonnerait que le chat de l'auteur en soit réduit à appeler lui-même un livreur de pizza pour avoir une chance de manger quelquechose (ça c'était avant le contrat, lorsque son maître était absorbé par ses mails). Ou que, obnubilé par l'esprit blog et forum qui le hante encore, Ced commente le tag d'un loubard, tout en se foutant de la trombignole d'un petit vieux qui demande l'heure en passant (complètement hors sujet le vioc !) En tout cas, c'est un véritable concentré de drôleries. On se bidonne à chaque page. Et la surprise que nous réserve l'auteur à un moment (je ne cafte pas, gnark gnark), aaaaaaaaaahhhh, un délice ! Parce qu'il faut savoir que dès le début, l'employeur met la pression avec un argument choc pour que Ced ne cède pas à la tentation...

Anecdote : Ced (le vrai !) et son éditeur se sont creusés les méninges pour pondre le sous-titre qui apparaît en couverture. Impossible de se mettre d'accord. Ced a donc lancé un concours sur son blog et c'est un internaute qui a trouvé la formule "Journal d'une expérience" !

 

J'ai débranché
Comment revivre sans internet après une overdose
Thierry Crouzet
(fayard)

Thierry Crouzet livre j'ai débranché comment revivre sans internet après une overdose

Le gars baignait dans le net depuis un bout de temps. Pas qu'à moitié, et bien des ongles des doigts de pieds jusqu'au bout de son plus long cheveu. Il suffit de lire son pedigree pour s'en persuader : "(...) fondateur au début des années 1990 des magazines PC Expert et PC Direct (...) a publié une trentaine de guides de vulgarisation. (...) décrypte les réseaux sociaux, faisant de son blog (c'est ici) et de sa communauté de plusieurs milliers d'internautes un lieu d'expérimentation et de débats". 

Thierry Crouzet blog livre j'ai débranché comment revivre sans internet après une overdoseCoup de tonnerre en mars 2011, Thierry Crouzet annonce sur son blog une "déconnexion totale à 100%" ! Ouahou, le pari est osé. Et il commence en parallèle l'écriture d'un livre, sorte de journal de bord de son aventure. Il faut dire aussi qu'en arriver au point de se lever la nuit (quoi ?!) pour aller consulter en douce ses mails (ah bon ?!) dans les toilettes (purée!!!), y'a comme un kek'chose qui tourne pas rond. En fait, ses symptômes de dépendance et d'overdose sont multiples. Et l'expérience lancée, il se découvre une fatigue intense qu'il ignorait.

Petit à petit, Thierry apprend à évoluer sans se connecter au web. Pas évident sur tous les plans. Bien vu, le récit évite le genre grosse farce, avec tous les clichés auxquels on pourrait s'attendre. Sa femme ne lui fait pas de cadeau, même pour des broutilles insignifiantes ("Je ne suis pas ton larbin" et "Interroge un libraire" lorsqu'il lui demande de rechercher pour lui les références d'un livre sur le net). Elle lui balance sans ménagement des vérités quand il est inconsciemment à côté de la plaque ou frôle la mauvaise foi. Besoin d'un psy aussi. Surprenant, le danger est grand de virer d'hyperactif du net à mou avachi devant sa téloche. Alors qu'on aurait imaginé qu'il reprenne goût à des activités en famille ou autres, comme le fumeur abstinent redécouvre une multitude de saveurs aux aliments. De son côté, le cerveau lui fonctionne bien. Thierry décortique, analyse son attitude passée et présente. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, coucher sur papier ses émotions dans le but de pondre un livre au lieu d'alimenter son blog ou de jacasser sur Facebook et Twitter, n'est-ce pas un moyen de prolonger l'addiction ? Du coup, les premiers chapitres parfaitement bien rédigés laissent la place à de courtes réflexions au jour le jour.

Et au final, cela donne quoi pour lui ?... A vous de le découvrir en lisant le bouquin, trop facile de consulter un blog (chez moi ou chez ma blogopotinette Miss Julie ) pour en savoir plus, hé hé !! En tout cas, ce récit ne laisse pas indifférent. Chacun y trouvera sans doute un petit quelquechose qui réveillera en lui un air de déjà vu...

 

Alors, vous tentez le coup ?

                                                   ... de lire ces livres, pas de déconnecter !!!!!

                                                                                                  

----------

Bonus

Pas le temps de faire un bonus cette fois-ci, y-z'ont presque réussi à m'arracher l'ordi des mains, plus qu'1 cm, au secours !!

HELP !
AAA
AAAA
AAAAAaaaaaaaaadieuuuu!!!!!!!!!!!!!!!!

couïk !

ced blog un an sans internet

Oups !

................. Meuh non, c'est une blague !!!!!!