blog_devoirs_de_vacances

Il y a 77 ans en 1933, l'éditeur Magnard publiait le tout premier cahier de devoirs de vacances. Pour des raisons purement mercantiles, cet homme inconscient (ou bien carrément sadique) lançait cette année là un rouleau compresseur qui allait traumatiser et gâcher les vacances de plusieurs générations de gamins (et ce n'est pas près de s'arrêter !) Il n'est pas le seul fautif : 4,5 millions de cahiers se vendent chaque année, c'est donc un nombre non négligeable de parents qui se rendent ouvertement complices de ce trafic.

Même si les cahiers évoluent (plus colorés, personnages sympas, ...), il n'en reste pas moins que ce sont toujours des "devoirs". Ce n'est donc logiquement pas fait pour plaire aux enfants. Mais tout de même, 2 mois de vacances d'été c'est long comme "coupure pub", et en profiter pour réviser ou apprendre 2 ou 3 bricoles ne peut pas faire de mal. Cruel dilemme !

Pour ma part, je n'ai jamais imposé de cahiers de vacances à mes 3 garçons (aujourd'hui âgés de 8, 10 et 12 ans). Il me semble en effet qu'il existe des méthodes moins conventionnelles d'éviter au cerveau de se transformer en méduse pendant les 2 longs mois d'été, ne serait-ce qu'en observant ce qu'il y a autour de nous. Mais je leurs propose cette année en plus un lot de "vrai-faux" devoirs de vacances. Il ne faut pas s'étonner d'y trouver, par exemple, un recueil de recettes de cuisines ou un journal de bord à compléter !

(Ah, au fait, pendants les vacances scolaires je mets ce blog au repos bien mérité ! RDV donc début septembre, vous avez en attendant un peu plus de 40 -purée, tant que çà ?!- de mes tests à réviser ou à potasser ... !)

.........."Les blagues de Toto - L'anti cahier de vacances"

(Albin Michel)

blog_devoirs_de_vacances_toto

Cà commence fort par l'illustration du dernier devoir de l'année de Toto, sur le thème des vacances : grôsses fôtes, taches d'encre, "0/10 et encore une bulle pour terminer l'année". Le fascicule est divisé en semaines (du 6 juillet au 30 août). Pour chacune : des exos, des jeux, des blagues. Toutes les réponses sont à la fin.

Autant le dire tout de suite, le côté révision n'est pas vraiment la finalité du bidule (de toute façon aucun niveau n'est annoncé, en gros ça couvre tout le primaire) : peu d'exos, les calculs sont hypersimplissimes ou un peu plus ardus (compter le nombre de pommes sur un dessin ou calculer 862x56=?), les dictées sont qualifiées d'"impossibles" ou en langage SMS et à faire faire aux parents (Levez votre verre vers le ver vert ! - Alon un p'E 2 r'S'P survé'yé votre langa'J ! ), etc. Par contre, c'est bourré d'humour et pour occuper un après-midi pluvieux (ça ne demande pas plus de temps) c'est impeccable : blagues de Toto, devinettes à piège, sudoku, cours de dessin, faire un calcul "dental" en tenant le crayon entre les dents...

 

La série "L'énigme des vacances"
(Nathan)

blog_devoirs_de_vacances_enigme

Quand un enseignant et un écrivain se rencontrent, qu'est-ce qu'ils publient ? Une "énigme de vacances" ! Le premier pond une histoire à suspense, le deuxième y ajoute des exercices dont la solution donne un indice et permet de progresser dans l'histoire. Les corrections et des rappels des cours sont consultables. A chaque saut de classe en primaire et collège (par ex, du Ce2 au CM1 ou de la 5è à la 4è) correspond plusieurs bouquins de la série. Existe aussi pour réviser l'anglais. C'est ici.

Alors çà, c'est vraiment une idée de génie ! Sur le modèle des livres-jeux "dont vous êtes le héros", les gamins contrôlent leurs connaissances en maths - histoire - sciences - français - etc. Et comme ils ne peuvent progresser dans l'histoire et résoudre l'énigme sans avoir résolu chaque exo, ils ne rechignent pas à le faire. Et bien sûr, c'est une incitation à la lecture. Trop fort ! Le mémo à la fin permet de revoir les notions qui coincent.

 

"Journal de mes vacances"
(Ulysse)

blog_devoirs_de_vacances_voyage

C'est un carnet de voyage à compléter tout au long des vacances (par des textes, dessins, collages). Des jeux sont proposés à la fin, pour les jours de pluie ou à faire pendant les transports. Pour les enfants de 6 à 11 ans.

Un concept qui mérite d'être mis en avant tellement c'est bien foutu. Ce carnet renferme plein de pages à compléter plus ou moins librement. C'est très fourni et varié. Au fil des pages, l'enfant répond à des questions ouvertes sur différents thèmes (les événements de la journée, les insectes rencontrés, les mots nouveaux entendus, etc.) ou des questions de culture générale, coche des cases (météo du jour, moyens de transport utilisés, etc.), colle des documents (tickets d'entrée, photos, feuilles d'arbre, etc.), rédige... Une façon originale de progresser en français, en sciences nat' ou autres ! 

"80 petites expériences de maths magiques"
(Dunod)

blog_devoirs_de_vacances_maths

Ce livre propose 84 tours de magie (avec des cartes, calcul mental, etc.) concoctés par un prof de maths (donc en rapport avec les maths et la logique, sans blague !) pour devenir un super "mathémagicien". Pour chacun, "l'effet", la "préparation secrète" si nécessaire, le "déroulement du tour" et dans la majorité des cas "que s'est-il passé ?" le décortiquent.

Bluffer le copain tout en révisant ses maths, le pied ! Le niveau des explications est assez élevé (ça grimpe jusqu'à la terminale sans doute !), mais les petits s'amuseront sans problème à faire les tours même s'ils ne pigent rien au truc car ils sont faciles à mettre en oeuvre. 

"Le dico des mots rigolos"
(Albin Michel jeunesse)

blog_devoirs_de_vacances_dico

Ce livre présente une sélection de mots bizaroïdes de la langue française. Ils sont classés par ordre alphabétique d'abracadabra à zygomatique ou sous forme de planche à thème. Chacun est illustré, et la majorité d'entre eux sont associés à leur définition (amusante) ou une comptine ou un jeu (devinette, prononciation...)

Avouons que même nous les vieux nous serions bien en peine de définir "cacatois", "pipistrelle" ou "trique-madame" (ils existent !) Et que comme les gamins nous serions bidonnés de rire en les prononçant (et pourtant, ils ne sont ni sales ni coquins!) C'est donc un dico loufoque à mettre dans les bagages juste pour le plaisir !

"Ciboulette et Paprika - Recettes pour mes vacances d'été"
(Hatier jeunesse)

blog_devoirs_de_vacances_cuisine

Dans la pochette, les fruits et légumes de saison (donc faciles à dénicher !) sont mis à l'honneur sur 28 fiches de recettes (mer - montagne - campagne - boissons) faciles à réaliser. 2 magnets permettent de placer la fiche choisie sur la porte du frigo pour la consulter facilement. A partir de 7 ans.

Mais qu'est-ce que cela vient faire ici ? Réaliser une recette de cuisine est une mine pour allier révision/apprentissages et plaisir : lecture, recherche des ingrédients (au marché, dans la nature), quantités - poids - volumes, comprendre et suivre des consignes, travail manuel, développement du sens artistique, rigueur... Et en prime, c'est extra de déguster à la fin le résultat de ses efforts ! 

"Conjugaison impertinente " et "Grammaire impertinente"
(Retz)

blog_devoirs_de_vacances_grammaire_conjugaison

Une pincée de règle de grammaire ou conjugaison, quelques exos s'y rapportant, un "mot célèbre douteux" et 100 kg (au moins !) de jeux de mots qui ne font pas dans la finesse, et l'on obtient 1 leçon extraite de ces fascicules. Pour le "cycle 3" 6è/5è.

Exxxcellentissimes pour réviser et faire rentrer les règles de grammaire et de conjugaison dans les crânes les plus récalcitrants ! Un exemple et tout est dit : Le pluriel des adjectifs qualificatifs - les trois mousquetaires n'aiment pas qu'on les prenne pour des mous sectaires - Règle : Le pluriel des adjectifs qualificatifs ressemblent à celui des noms car, à vivre ensemble, ils ont obtenu les mêmes avantages (illustration : un oriental dit "mais ne confondez pas les chèques postaux avec des cheiks costauds !") - Exercice : 1. Ecris ces phrases au pluriel Le photographe zélé a un objectif qualificatif sur son appareil (... et encore d'autres exos, mots en "eau" et "al", accord de l'adjectif composé, autres illustrations). Donc beaucoup d'humour (dans les exemples, règles, et exos) pour faire passer la pilule !

----------

Bonus :

Un peu de nostalgie avec Jacques Gimard (son blog Nostal'JG c'est ici) qui a publié plusieurs livres sur l'école (c'est ici). C'est en découvrant et appréciant son blog que je me suis aperçue qu'il est le co-auteur (avec son épouse) d'un livre que je possède depuis quelques temps déjà : Les belles histoires de France (Le Pré aux Clercs). Superbe ouvrage richement illustré... mais qui ne peut pas faire  office de révisions pour les vacances car il présente l'histoire avec un poil trop de parti pris !

blog_devoirs_de_vacances_histoire_copie

A propos de ce livre :

"La nostalgie aime magnifier le passé. Voilà pourquoi elle voue aussi un profond respect à l'histoire, à notre histoire, celle qui, selon le dogme républicain, est le terreau de notre « identité nationale ».
N'en déplaise aux beaux esprits épris de cosmopolitisme : l'école laïque fut toujours une puissante machine à fabriquer de l'identité nationale. L'historiographie en porte un témoignage amusant, parfois même caricatural. Les vestiges pédagogiques que mettent à jours les manuels de jadis révèlent au grand jour
« une certaine idée de l'Histoire de France ».
Quelles valeurs suprêmes notre panthéon scolaire a-t-il voulu célébrer ? Quelles sublimes vertus se partagent nos héros ? Comment leurs exploits, leurs sacrifices, leur panache ont-ils façonné le mythe de
« l'excellence française » ? De génération en génération, ces questions suggéraient bel et bien l'existence d'une identité nationale.
Ce qui était jadis pertinent serait aujourd'hui devenu indécent. Curieuse expression d'un sentiment national timoré qui devrait presque se faire pardonner d'exister.
Alors rien que pour le plaisir de redécouvrir nos héros préférés, - et leur glorieuse contribution à l'identité nationale -, relisons sans attendre nos « Belles Histoires de France » ! "

-----------

Et presque 1 an après avoir écrit cet article, je passe à la télé !

C'est ici

Et aussi ici

Faut-il faire travailler les enfants pendant les vacances ?
Invitées

Debora a actuellement une fille en CP, Aurélia, qui rencontre certaines difficultés en lecture et en écriture. Si le passage en CE1 ne devrait pas être remis en cause pour autant, Debora sait qu’elle devra faire un peu travailler son enfant durant les grandes vacances pour qu’il ne perde pas ses acquis. Elle redoute cependant que ces révisions ne se transforment en parcours du combattant et souhaiterait mettre en place des méthodes de travail beaucoup plus ludiques.

Jamila, maman de trois enfants, n’a jamais été adepte des devoirs de vacances. Elle considère que les programmes scolaires sont déjà bien chargés et que ce n’est pas aux parents de les terminer durant les grandes vacances. Elle préfère entretenir les acquis de ses enfants, et notamment de son aînée, par le biais de petits jeux, de sorties ou de situations de la vie quotidienne.

Sophie est la maman de trois enfants et n’est pas non plus une partisane des cahiers de vacances classiques, qu’elle juge beaucoup trop scolaires et ternes. Elle-même ne garde d’ailleurs pas de très bons souvenirs de ses étés penchée dessus. Elle leur préfère, couplés à des sorties culturelles, des cahiers beaucoup plus ludiques et moins conventionnels qui permettent aux enfants de réviser tout en s’amusant et qui stimulent leur soif d’apprendre et de découverte.

Spécialiste

Alain Sotto, psychopédagogue et co-auteur avec Varinia Oberto de Donner l’envie d’apprendre, publié aux éditions Ixelles en 2010.

Préparé par Cédric Deville