blog_chiens_de_tra_neau

Faire autre chose que du ski de fond ou une balade en raquettes lorsque le temps est magnifique, que la neige est fraiche et abondante, et  que les paysages sont grandioses ... Voilà en résumé ce qui me trottait dans le ciboulot depuis quelques temps. La luge, ce n'est pas très original, et on se lasse vite du même panorama (et puis grimper 1000 fois la pente c'est fatigant, alors, hein, bon). Mais en creusant un peu cette piste, j'en suis arrivée à l'idée d'une sortie en traîneaux tirés par des chiens. Petit tour sur le net, et je découvre l'association Second Souffle (http://www.secondsouffle.fr/) basée à l'Alpe d'Huez, à environ 1h1/4 de Grenoble.

Sur place, les 3 mushers Jessica, Yannick et Michael accueillent tous le monde. Les quoi ? Des "mushers", les conducteurs de traîneaux à chiens. Les canadiens criaient "marche !" au(x) chien(s) de tête, puis les anglophones, peut-être un poil dur de la feuille, ont transformé cet ordre en "mush !" , et voilà comment on aboutit à un anglicisme à partir d'un mot en français ! Non mais franchement... !

Lestraîneaux peuvent transporter 3 personnes dont 2 adultes max. Les passagers s'assoient dedans entre les jambes de celui qui est derrière lui, au ras du sol. Le musher, lui, se tient debout à l'arrière sur les patins qui dépassent, en se tenant à une rampe. De toute façon, même si cela avait été possible, il n'aurait pas beaucoup l'occasion de s'assoir car c'est en fait sacrément physique comme boulot.  A l'avant, les 7 à 8 chiens nordiques tirent le tout.... Et c'est parti pour 1/2h de promenade !

Les chiens Nesquik, Fanny et leurs copains ressemblent à de bonnes grosses peluches, mais il ne faut pas s'y fier, ils ont leur caractère ! Visiblement, faire régulièrement le même petit circuit les saoule un peu (j'veux bien les comprendre), mais les mushers sont là pour les booster et leur imposer de filer droit. Est-ce parceque les femelles sont plus dynamiques et obéissantes, et/ou que les mâles ne fonctionnent qu'avec leurs hormones et ont besoin d'un stimulus adéquat (tiens, ça me rappelle quelquechose tout çà, y'a comme un air "humain" de déjà vu...) ? En tout cas ce sont 2 femelles qui sont en tête de mon attelage... Les mushers lancent des ordres stricts, et aident le traîneau à avancer en poussant de toutes leurs forces quand c'est nécessaire. Impressionnant l'énergie qu'ils déploient ! Les virages à toute vitesse en dérapage contrôlé éclatent les gamins. Et après une pause, un enfant  par traîneau peut grimper à l'arrière rejoindre le musher et le seconder jusqu'au retour au point de départ. Trop top !

C'est une expérience vraiment géniale mais trop courte ! Cela donne carrément envie de passer au cran supérieur, c'est à dire de s'immerger à temps plein dans cet univers : sur une journée complète, suivre la vie d'un attelage et faire un vrai raid. 

 

(cliquez sur le montage photos pour l'agrandir)