blog_country

Je suis allée samedi soir dernier à la 'soirée beaujolais' (rhôôô, Sophie se dévergonde, elle troque sa grenadine préférée contre le bojo maintenant !) organisée par Claix Naturellement (c'est ). Rien à priori à voir avec le titre de cet article ! Sauf que Denise, une des membres les plus actives de cette association, est aussi une fidèle du Cheyenne Country Club de Varces. Et qu'elle a enrôlé tous ses copains pour faire, outre la programmation musicale, des démos de line dance (danse en ligne) et notamment de country.

Inutile de jouer les hypocrites, j'avais envers ce style de danse un à priori aussi gros qu'un Lucky-Luke qui se serait gavé de Big-Mac pendant 1 an non-stop. Voir une bande de simili cow-boys s'agiter en ligne en tapant du pied sur une musique supposée ringarde, rien de bien folichon. Maiiiiiiiiiiis, c'était sans connaître la passion et la joie communicative de tout ce petit monde ! Car ils ont réussi, les bougres, à faire changer complètement d'avis la tête de pioche que je suis !

A peine les premières notes de musique de country (et d'autres danses en ligne) lancées, et on se surprend déjà à avoir des frémissements dans les jambes. Et là déboulent sur la piste les premiers danseurs avec une pêche d'enfer. Mais bon, toujours un peu sceptique (mais pas la dernière à commencer à gigoter sur mon siège, oups !), je me dis "oui, bon, ok, c'est sympa, y'a de l'ambiance, mais trop fastoche, c'est toujours les mêmes pas". Et là, il faut reconnaître que, vraiment, j'étais complètement à côté de la plaque. Car plus les démos s'enchaînent, et plus on se rend compte que c'est extrêment varié et pas si facile que ça !

Il n'y avait pas que des démonstrations, et la musique était de tous styles (variétés, danses de salon, standarts des années 50 à maintenant...), très sympa. Et quand un morceau de pure country était lancé, les novices comme moi se joignaient aux danseurs s'ils le voulaient. Grosse frustration alors de ne pas être plus à l'aise avec mes guiboles sur ce coup là, alors que la musique est si entraînante ! Car la danse country est très riches en petits pas, et ce n'est pas évident de se greffer sur une chorégraphie quand on n'y connait rien. Mais certains s'en sont vraiment bien sortis, je suis jalouse, et après quelques cours c'est sans doute accessible à tout le monde.

En tout cas, même si je n'ai pas réussi à aligner 3 pas correctement (faut dire aussi que je n'avais pas de santiags, alors hein bon, quand on n'a pas le bon matos... !), j'ai pu apprécier à leur juste valeur les capacités impressionantes des cordes vocales de mon voisin de table Alexandre ("Yeeeeeeeeeepeeee!"). Et je suis absolument ravie d'avoir pu poser pour une photo souvenir entre les deux plus beaux gosses de la soirée : Loris le président du club, et Vincent le doyen de la bande !

Merci à Bruno et Denise  pour les photos où je suis dessus (ben oui... difficile de les prendre moi-même !)